02/08/2019 | LA FIN DE L’ACCORD DE WASHINGTON VA-T-ELLE IMPACTER LES COURS DE L’OR ?

Actualité des marchés - Gold Service

Depuis 1999, l’accord de Washington limitait les ventes d’or des Banques centrales, or celui-ci prend fin cette année. Une telle décision aura-t-elle un impact sur les cours de l’or ? Ceux-ci ont déjà atteint des plus hauts de six ans et seront également soutenus par l’évolution du taux d’intérêt directeur, si la Fed décide de l’abaisser, ce qui est attendu.

L’accord de Washington avait vu le jour suite à une erreur de gestion de la Banque centrale du Royaume-Uni. Celle-ci avait revendu une partie importante (près de la moitié) de son stock d’or tandis que les cours de l’or frôlaient des plus bas historiques. A l’époque, le métal jaune avait perdu l’intérêt des investisseurs qui lui préféraient les valeurs technologiques. A l’époque, les 400 tonnes d’or avaient été cédées à un prix de 275 dollars l’once, soit 5,2 fois moins que le cours actuel.

Aussi, en réaction à cette vente à bas prix, les Banques centrales mondiales s’étaient accordées afin de limiter leurs ventes d’or à 400 tonnes par an. C’est cet accord qui prit le nom de Washington Agreement on Gold, ratifié le 26 septembre 1999. Près de vingt ans plus tard et après trois reconductions , l’accord n’a pas été renouvelé.

Des dispositions obsolètes

La principale raison de cet abandon réside dans le fait que les Banques sont bien loin du seuil de 400 tonnes. A l’heure actuelle, la tendance est plutôt inversée puisque celles-ci se sont lancées dans une course effrénée à l’accumulation du métal jaune. Outre les Banques centrales européennes et américaine, d’autres Banques ont suivi la tendance dont celle de Russie, de Chine ou encore de Pologne.

Cette mesure envoie un signal fort quant au positionnement des Banques centrales à court ou moyen terme : elles ne céderont pas leurs stocks d’or physique. Une telle rétention ne peut avoir qu’un impact positif sur l’évolution des cours de l’or à court comme moyen terme.

Faut-il suivre l’exemple des Banques centrales ?

Aussi, face à la progression actuelle des cours, à l’évolution du taux d’intérêt directeur mais aussi face à l’incertitude qui entoure le Brexit ou l’évolution de la Guerre commerciale entre Etats-Unis et Chine, le moment est bien choisi pour imiter la stratégie des Banques centrales et accumuler du métal jaune.

Source 24hGold

Avertissement : Tous les articles publiés ici le sont dans un but d’information. Ils ne peuvent en aucun cas influencer votre décision de placement. Vous êtes seuls à pouvoir décider du meilleur placement possible pour votre argent, et quelque soit la décision que vous prenez, celle-ci comportera un risque. Les informations ou données incluses ici sont déjà peut-être dépassées par les événements, et doivent être vérifiées d’une autre source, au cas où vous décideriez d’agir.

Pour plus d'informations sur le négoce de métaux précieux, rapprochez-vous de l'une de nos agences situées à:

Bern - Delémont - Fribourg - Genève - La Chaux-de-Fonds - Lausanne - Morges - Neuchâtel - Sion - Zürich